NEWSLETTER MAI 2021

 

TAKSINDU TSW FRANCE NEPAL

TAKSINDU TSW FRANCE NEPAL - Newsletter #38

Bonjour à tous

Voici quelques nouvelles du Népal , malheureusement  pas très bonnes .

Tout comme en Inde la pandémie est hors de contrôle.  Les hôpitaux publics n'accueillent plus les malades car il n'y a pas d'oxygéne. Les familles, les proches doivent essayer d'en trouver mais c'est extrêmement difficile. La proximité de l'Inde, et le manque de précautions de la population sont à l'origine de cette flambée. Il y a eu beaucoup de rassemblements durant les dernières fêtes sans mesures de distanciation et beaucoup de gens ne portaient pas de masques.

La vallée de Kathmandu est particulièrement touchée. Un nouveau confinement est en cours depuis fin Avril. Beaucoup de népalais essaient de quitter Kathmandu par bus. 

Le Népal prolonge l'Interdiction des vols internationaux jusqu'au 31 Août.

Je souhaite partage la triste nouvelle que nous avons apprise. Le papa de Tenzing (enfant parrainée par une adhérente) est décédé à l'hôpital.

Karma et Sonam, nos amis, se sont démenés pour trouver de l'oxygéne mais 6 bouteilles n'ont pas suffi.  Tenzing et sa maman sont également à l'hôpital. Sonam et Karma s'occupent d'elles en essayant de trouver de l'oxygéne. Nous espérons qu'elles guériront et partageons leur chagrin. 

Actuellement 20 familles d'enfants parrainés sont revenues à Kathmandu. Un message sera envoyé aux parrains/marraines concernés.

Karma nous a adressé une lettre pour expliquer la situation. En voici la traduction:

Nous espérons que ce mail vous trouvera en bonne santé. Malheureusement nous sommes très tristes de partager cette 2ème vague du Covid. 

Notre système de santé est à un point de rupture. Le nombre d'infections doublent tous les 3 jours, surtout parmi la population non vaccinée . Une personne meurt toutes les 5 minutes.

Les gens meurent à cause du manque d'oxygéne et de lits dans les hôpitaux" a déclaré un haut responsable du gouvernement à Human Rights Watch. L'infection s'est propagée depuis la frontière, ouverte, de l'Inde jusqu'au camp de base de l'Everest. Des alpinistes ont été secourus au camp de base.

A ce jour,  la plupart des hôptaux signent des décharges car ils manquent de traitement. Ils manquent de ventilateurs, d'oxygéne, de lits . Le Népal détient environ 560 ventilateurs mais beaucoup sont hors d'usage.

Le ministre  de la santé et le 1er ministre ont lancé un appel aux pays donateurs pour lutter contre la Covid. La réponse du gouvernement à la 2ème vague a été lente et mal gérée. La volonté du gouvernement de consacrer son attention à la crise reste vague.

Le premier ministre K.P Sharma Oli a même recommandé à plusieurs reprises des remédes à base de plantes, comme les feuilles de goyave

Les communautés marginalisées des villages reculés  comptent plus que jamais sur notre soutien.

Fournir un soutien est un défi, mais nous n'abandonnons pas . Nous continuerons à soutenir ces communautés par une réponse rapide.

Cela est possible car, en tant qu'organisation locale, l'équipe de The Small World peut les atteindre rapidement, et connait  bien leurs situations. Nous travaillons étroitement avec les autorités locales pour avoir un impact plus important   sur le terrain et surmonter cette situation difficile.

Nous sommes profondément concernés pour une aide à long terme, surtout pour  l'éducation des enfants. Notre équipe travaille d'arrache-pied pour offrir un endroit sûr pour vivre et une éducation de qualité, gratuite pour les orphelins et autres enfants vulnérables. Cependant leur formation sera menacée après cette pandémie pour des mois, voire des années.

Nous faisons tout notre possible pour soutenir les opérations quotidiennes  et aider plus de 300 enfants , dans  la Maison de l'Espoir à Kathmandu, la Maison " the friends of Arhaus" dans la région de l'Everest, le dortoir des filles du Solukhumbu pour l'enseignement supérieur, et les enfants que nous soutenons avec leurs familles.

Nous essayons de nous adapter le plus rapidement possible à notre réalité changeante. Mais nous ne savons pas à quel moment la situation redeviendra normale après ce nouveau confinement, avec l'éffondrement du système de santé et de l'économie.

L'aide gouvernementale n'existe pas au Népal. Chacun est responsable de son bien-être, y compris les enfants . Les gens infectés par la Covid doivent assumer toutes leurs dépenses, même à l'hôpital

Pour l'instant, nous voulons nous assurer que tous nos enfants sont en sécurité, et ont suffisamment de nourriture pour au moins 6 mois, des masques, du matériel éducatif,  de l'eau potable et des soins de base. Plus que jamais nos enfants et les communautés ont besoin de nous. Et nous avons besoin de vous.

Dans des moments comme celui-ci, nous nous rappelons combien nous sommes tous unis. Plus que jamais, nos centaines d'enfants et nos communautés ont besoin de nous. 

Merci et namaste.

Karma lance un appel et nous allons essayer de l'aider en récoltant des dons.

Chaque don donne droit à une réduction d'impôt.

Le Népal  ne pourra pas sortir de cette crise sans une aide extérieure.

Déjà meurti par les tremblements de terre de 2015, ce pays doit sans cesse affronter des catastrophes, et se reconstruire avec peu de moyens et des gouvernements souvent corrompus.

Les personnes souhaitant apporter leur aide  peuvent l'adresser à :

Taksindu Tsw France Népal c/o Mme Danielle Angella 12 Rue François Chabas Le Mas de Blais 05100 Briançon

Chaque don donne droit à une réduction d'impôt.

Nous vous informerons de l'évolution de la situation  lorsque nous recevrons des nouvelles.

En attendant, prenez bien soin de vous

A bientôt

Brigitte

Présidente